Risque de contamination dans les cabinets dentaires

La formation d’un biofilm à l’intérieur des circuits hydrauliques des units dentaires trouve son origine dans la double possibilité de contamination:

  • en amont, par l’eau du réseau public
  • en aval, à cause de la contamination refoulée provenant de la bouche du patient

Parmi les nombreux agents infectieux et pathogènes, de nature virale ou bactérienne, qui ont été trouvés dans les circuits hydrauliques d’un cabinet dentaire, certains sont particulièrement dangereux: légionelle, pseudomonas, bactérie de la tuberculose, virus du SIDA et de l’hépatite C.

L’eau ainsi contaminée et contenant des charges bactériennes des milliers de fois supérieures aux limites fixées pour l’eau potable, rend vaines même les opérations de stérilisation les plus correctes des turbines, des contre-angles, des détartreurs et des instruments en général car, après le cycle dans l’autoclave, ils sont branchés au circuit hydraulique de l’unit contaminé.
Ce fait est vérifiable à travers une simple analyse bactériologique de l’eau.

Il faut également tenir compte du fait que, à travers les instruments de l’unit dentaire, les virus et les bactéries présents dans les conduites hydrauliques sont vaporisés dans l’environnement sous forme d’aérosol et entrent en contact direct avec les blessures du patient soumis aux soins dentaires.
Le risque d’infections croisées entre le dentiste, le patient et ses assistants est par conséquent très élevé et il doit donc être combattu à travers des moyens appropriés dont l’efficacité est attestée.

L’intérêt actuel et récent face aux pathologies dérivant de la Legionella Pneumophila, doit considérer aussi d’autres pathologies plus graves et attirer l’attention sur la nécessité d’adopter des systèmes capables de prévenir la production de biofilm et de combattre efficacement la prolifération bactérienne.

NOTES

Biofilm:
Le biofilm est une communauté multicellulaire plus ou moins complexe de micro-organismes qui interagissent entre eux en développant ainsi une résistance aux désinfectants et aux biocides.
Il se forme rapidement à l’intérieur des conduites d’eau de l’unit dentaire parce que, en plus des bactéries provenant du circuit hydraulique, s’ajoutent aussi celles provenant de la cavité orale des patients.
Il s’avère donc fondamental d’adopter des mesures de prévention adéquates et, mieux encore, d’éviter sa formation car il représente une source importante de contamination pour les patients, pour les médecins et pour leurs assistants.

infections croisées:
Les infections croisées sont les infections qui se transmettent entre un patient et l’autre, entre l’opérateur et le patient et vice versa et entre l’environnement, les patients et les opérateurs.
Elles représentent un problème de morbidité grave car l’intervention dentaire, presque toujours invasive, répand dans l’environnement, dans l’air et sur les surfaces, les micro-organismes de la cavité orale des patients et ceux présents dans les conduites d’eau des units dentaires.
D’où la nécessité d’intervenir pour limiter leur dispersion et pour réduire leur nombre dans les limites de sécurité établies par les paramètres de l’OMS.

Legionella Pneumophila:
La légionelle” (nom scientifique Legionella Pneumophila) est une bactérie, dont le genre comprend plusieurs espèces.
Parmi ces espèces, la Legionella Pneumophila est la plus dangereuse car responsable d’environ 90% des cas de Légionellose; il s’agit d’une infection respiratoire qui présente des symptômes communs à d’autres formes de pneumonie.
La Légionellose peut coloniser le circuit hydraulique des units dentaires et du cabinet dentaire en général et elle peut se trouver sous forme libre dans l’eau ainsi que dans le biofilm.
L’infection par légionelle ne se transmet pas d’un individu à l’autre; l’utilisation de turbines, contre-angles et détartreurs engendre cependant une pulvérisation qui permet la dispersion aérienne de la bactérie et le risque de contagion des patients , des médecins et de leurs assistants.
D’où la nécessité de travailler avec une eau non contaminée et dépourvue de toute forme bactérienne et virale potentiellement présente.

Share This